Mots-clés

Découvrir le monde du vin n’est pas chose facile, bien que ce dernier soit disponible partout, extrêmement accessible et totalement traditionnel. Il semblerait que nombre de gens le consomment par habitude sans se poser de questions, réservant la compréhension du sujet aux experts, sommeliers, œnologues et autres professionnels. Et pourtant, comment rester ignorant face à ce monde fascinant ?

Pas très simple d’aborder de front, un sujet aussi vaste et complexe quand on est un simple consommateur, que la seule différence que l’on est capable de faire réside dans « bouchonné ou pas ? », et que l’on a beau tourné le verre en le tenant par le pied, pour faire sérieux, aucun résultat n’en débouche.

Que dire au caviste quand il nous demande ce que l’on aime, si l’on préfère le Merlot ou le Pinot Noir, si on est plutôt Pauillac ou Pomerol, si les vins de la rive droite nous semblent plus adapté à notre repas ? Le vin est il meilleur quand il est cher ? Un Bordeaux supérieur est il meilleur qu’un 5ème cru ? Vaut il mieux acheter un vin blanc lorsque l’on a préparé du poisson pour le dîner ?

Sans parler du Nouveau Monde où personne n’a l’air de s’accorder ! Le Chili, l’Argentine, l’Australie ou bien encore l’Afrique du Sud et le Liban savent ils vraiment faire du vin ? Produit d’imitation ou élèves sur le point de dépasser le maître ? L’Opus One, vin américain inventé par les Mondavi est il le meilleur vin du monde comme l’écrivent certains critiques ?

Les outils sont nombreux mais ne sont pas toujours simples à aborder. Les critiques, les sites internet, les livres, les cavistes… Tout le monde a un avis, comment arriver à forger le sien ?

Ma démarche n’est pas professionnelle, elle est celle d’une amatrice qui souhaite comprendre ce qu’elle prend tant de plaisir à déguster. L’idée est de chercher partout les réponses à mes questions et de les faire partager ici. Il n’y a pas d’ordre, ni de positions définitives. Le concept est large et participatif. Je partage ce que j’apprends, si je me trompe, je rectifie, si je suis déçue, j’essaie de comprendre pourquoi, si je suis enthousiasmée, je n’hésite pas à le faire savoir.

Publicités