Étiquettes

, , ,

A la campagne, début septembre, mon amie Anne et moi avons fait une expérience toute simple. Après avoir déniché une bouteille de Château Figeac 2005 dans la cave, nous l’avons ouverte, nous nous sommes servis un verre puis nous avons carafé le reste et nous nous sommes resservis un verre. Sans connaître rien au principe de la dégustation, nous avons goûté les deux verres l’un à la suite de l’autre. Le résultat nous a bluffé et enthousiasmé ! Le premier verre nous laissait subodorer que le vin était bon, le second verre, quant à lui, dégageait un parfum extrêmement riche et nous invitait à une dégustation immédiate, il s’était ouvert en un instant. A partir de cet instant j’ai décidé que la carafe était la condition pour déguster du vin !

Alors essayons de comprendre pourquoi ma carafe a transformé mon vin. En versant le vin dans la carafe, le vin se trouve confronté à une grande quantité d’air qui lui permet de s’ouvrir, de développer ses arômes, d’arrondir les angles ! Le vin va se réveiller et s’épanouir en un instant. Cela sera d’autant plus efficace si le vin a un fort taux d’alcool, ou s’il est assez jeune. Pour ce faire une carafe à la base évasée est très adaptée.

J’ai découvert à Saint-Émilion, une drôle de carafe, qui s’appelle un Graal et que la sommelière de l’Hostellerie de Plaisance a utilisé pour ouvrir un Château Pavie 1999. Elle m’a expliqué qu’elle servait au « carafage brutal ».Si le vin est âgé, il faut non pas le carafer pour l’ouvrir mais le décanter pour séparer les dépôts accumulés avec le temps dans le fond de la bouteille. La carafe peut être assez étroite et le transfert du vin dans le récipient doit se faire très doucement pour que le dépôt ne remonte pas. Néanmoins il faut faire très attention et ne pas mettre en carafe des vins trop vieux. Éviter de carafer votre Cantenac Brown de 1899 !

La carafe s’adapte donc très bien aux vins rouges jeunes ou à maturité. Mais faut il carafer les vins blancs ? La question est plus complexe car les arômes sont plus volatiles et risquent de disparaître donc il faut faire attention. Le carafage du Muscadet ne me semble pas essentiel mais par contre j’ai ouvert, récemment, un Auxey Duresses très jeune qui s’est incroyablement amélioré après un petit tour dans ma carafe.

Ma technique consiste à prendre une carafe très peu évasée (le vin n’est pas en contact avec trop d’air) que je laisse au frigo pour qu’elle soit très fraîche et dans laquelle je verse le vin 5 minutes avant de passer à table. En suivant la même technique on peut également carafer le champagne. C’est très festif !

Il existe de nouveaux modèles de carafe dans lesquels on peut mettre de la glace pour rafraîchir les vins blancs. Je n’ai jamais essayé mais cela me paraît plus amusant que le seau à glace.

A ce stade, il est important de dévoiler l’excellente vidéo de Miss Glouglou qui a un blog génial sur le vin et qui parle comme personne de l’utilité de la carafe. Après avoir partagé sa vidéo sur facebook, tous mes amis se sont munis du précieux ustensile:

Le Blog de Miss Glouglou (http://missglouglou.blog.lemonde.fr)

La vidéo de Miss Glouglou (http://www.dailymotion.com/video/xcpbb3_pourquoi-carafer-un-vin_webcam#from=embediframe)

Comme vous avez pu le voir, vous pouvez carafer dans un vase ! Il y a d’autres solutions économiques, comme transvaser le contenu de votre bouteille dans une autre bouteille parfaitement propre, c’est un peu moins efficace mais c’est mieux que rien. Sinon vous avez forcément un pichet à eau qui fera bien son office.

Si vous décidez d’acheter une carafe, les prix sont très variables. On en trouve de très abordables chez Ikéa et dans les supermarchés. Sur internet on trouve toutes les gammes. Si vous décidez d’investir dans un bel objet, mon bon plan consiste à acheter ses carafes sur e-bay. On trouve des carafes Saint Louis et Baccarat du XIXème et du début XXème à des prix défiant toute concurrence (compter entre 20 et 80 euros). En plus cela permet de faire des tables magnifiques et à l’approche des fêtes cela peut être une bonne idée de cadeau !

Une fois la précieuse carafe acquise, comment faire pour la nettoyer ? Soit on a été très prévoyant et on a acheté un égouttoir à carafe, soit on se retrouve comme moi, avec une carafe dans laquelle traîne un fond de vin rouge (astuce pratique : congelez, dans un bac à glaçon, le fond de vin rouge ce qui vous permettra de vous en servir en cuisine pour une sauce, plutôt que d’ouvrir une bouteille). Il faut rincer la carafe abondamment en utilisant le moins de produit à vaisselle possible. 3 à 4 rinçages sont les bienvenus. Ensuite soit vous avez le courage de tenir votre carafe à l’envers, jusqu’à ce qu’elle soit sèche, soit vous introduisez à l’intérieur du Sopalin roulé pour enlever l’humidité, soit vous retournez votre carafe et vous faîtes couler de l’eau très chaude dessus afin que l’intérieur sèche rapidement (méthode particulièrement efficace).

J’ai tout dit, voici une petite image de ma dernière carafe, l’Amadeo de Riedel, cela faisait longtemps qu’elle me tentait, je l’ai trouvé sur e-bay et elle m’enchante !

Publicités