Étiquettes

, , , , , , ,

Cela faisait très longtemps que j’entendais parler de ce restaurant japonais mais je n’y étais encore jamais allée. Comme je le regrette, maintenant que j’y ai enfin diné… J’aurais aimé connaître et faire partager cette merveilleuse adresse bien plus tôt. Alors voici un petit résumé de l’endroit et de ce qui fait frémir mes papilles à la simple évocation des plats!
IMG_0536Le restaurant

Cet endroit ne fait pas partie de ceux que l’on découvre par hasard… A l’angle des rues Desnouettes et Vasco de Gama, il est peu probable que vos pas vous conduisent dans cet endroit confidentiel du XVème arrondissement. L’endroit change des éternels sushis bar et on se sent vite transporté au Japon. Les clients sont d’ailleurs à 50% japonais. Quelques tables sont réparties dans l’espace mais le véritable spot est le comptoir derrière lequel le chef officie. Bois clair, céramiques et calligraphie, tout ici permet à votre esprit de partir au pays du soleil levant. Simple, efficace et dépaysant.
IMG_0537Les Amuses bouches du Chef

Petit velouté d’épinards aux grains de mais craquants, avec un filet d’huile de truffe et une dernière note fumée, qui laisse un merveilleux goût en bouche et fait une très douce transition avec un morceaux de langue de bœuf sauté à la sauce Terriyaki. Un coquillage renferme des mini sashimi de maquereau, crevette et vernis dans un léger bouillon d’algues. Deux petites bouchées d’omelette japonaise précèdent de croustillants beignets de poissons.
IMG_0539Les sashimis

Exécutés sous vos yeux par un chef concentré, le saumon, le thon et la daurade sont d’une fraîcheur remarquable et exceptionnellement bien taillés, ni trop fin, ni trop épais, une coupe juste pour des bouchées épatantes.
IMG_0540Le tempura

Très joliment présenté avec cette espèce d’araignée végétale au goût infiniment subtil. Une gambas, un combo et d’autres douceurs légumières dans une pâte si fine et si croustillante…
IMG_0541Les sushis

Servis avec une soupe miso légèrement fumée et délicieuse, les sushis sont remarquables. On en trouve partout mais il est rare que ces bouchées de poissons soient sublimes, et là c’est le cas. De la délicatesse de la crevette crue, à la finesse de l’anguille fumée, en passant par les classiques bar et thon pour arriver au saumon grillé au chalumeau, cru mais grillé! Cette composition est somptueuse!
Le Mini Shirashi (alternative au sushi) est quant à lui, très gourmand. Les morceaux de poissons crus se mêlent à l’avocat et le résultat est très alléchant.
IMG_0543 IMG_0544IMG_0545Le dessert

Comment décrire ce dessert, moi qui n’en raffole pas? Nous dirons qu’il est très japonais… Un flan au sésame noir, qui a l’aspect d’un pavé de route et un goût qui m’échappe un peu. A ce stade, il faut préciser que les convives qui l’avaient choisis s’en sont régalé. Je me suis contenté d’un petit café, servi dans une jolie céramique japonaise.
IMG_0546IMG_0547
En +

Le service est attentionné, toutes les serveuses sont japonaises et certaines manient le français depuis peu de temps mais font d’énormes efforts pour comprendre les clients.

Les prix sont raisonnables, surtout quand on constate la qualité et la quantité dans les assiettes. Le menu dégustation, que j’ai décrit coûte 45 euros.

La carte des vins est courte mais très bien élaborée. Nous avons accompagné notre menu d’une très belle bouteille de Sancerre de chez Henri Bourgeois. Un vin qui incarne le printemps, avec ses arômes de fleurs insensés et une jolie acidité, qui s’accorde en tout point avec le poisson cru.

Le verdict
J’ai été, très agréablement, invitée samedi soir chez Yanase (Merci infiniment Monelle), j’y suis retournée mardi! Une très jolie découverte qui mérite d’être partagée.
IMG_0538Yanasé
75 rue Vasco de Gama 75015 Paris
01 42 50 07 20
12:00-14:30 et 19:30-22:30, fermé le dimanche et lundi, et les jours fériés midi
http://www.yanase.fr/

Publicités