Mots-clés

, , , , , , , ,

IMG_1336L’arrêt de vaporetto Palanca réjouira les gourmands. Au delà de l’Altanella, évoquée précédemment, deux adresses m’ont beaucoup plu dans des genres très différents…
IMG_1338On commence par la Palanca, sur le quai de la Giudecca, petit bar sans décor particulier mais doté d’une terrasse baignée de soleil qui donne sur Zattere et l’arrière de la Salute. Andrea et sa famille officie joyeusement dans ce petit espace qui fait salle comble à l’heure du déjeuner mais n’ouvre pas le soir car les parents, qui sont en cuisine, fatiguent un peu. On vous accueille en italo/français, italo/anglais, italien pur… L’important est de se comprendre quelle que soit la langue et cela fonctionne!

On ne demande pas forcément la carte, on attend les suggestions du patron. Poissons marinés à l’orange, anchois frais aux baies roses (magnifiques!!!), risotto tout simple aux petits légumes, pâtes pomodorro et basilico, ou encore de généreux calamars grillés avec une polenta jaune qui allie grillé extérieur et moelleux intérieur.
IMG_1185 IMG_1186 IMG_1188Tout est simple, très frais et bien cuisiné par la mère d’Andrea. Ajoutez à cela des prix qui défie toute concurrence… La Giudecca a, tout à coup, l’air d’être bien loin de Venise et des tarifs qui s’y pratiquent. Comptez 20 € par personne pour entrée, plat et boissons.

IMG_1344Le restaurant sert jusqu’à 14h30 mais reste ouvert tout l’après midi et propose des sandwichs au bar. Il est fermé le dimanche.
IMG_1184Palanca, Giudecca 448, fondamenta del Ponte Piccolo

IMG_1429La deuxième adresse est une véritable surprise pour moi! Le Bacaromi, niché à l’intérieur du Hilton Molino, cet  étonnant hôtel installé dans les anciens moulins de Venise. Je ne m’attendais pas du tout à me régaler, étant donné ma méfiance envers les restaurants d’hôtel dans cette ville. Très souvent les adresses légendaires se contentent d’un chef très moyen et pratiquent des tarifs plus à la hauteur de leur légende que de leur assiette…

Dès qu’on passe la porte de verre du Bacaromi, on est attiré par la jolie décoration et le côté authentiquement vénitien des plats présentés… L’accueil est charmant, mêlant décontraction américaine et chaleur vénitienne. La carte est courte et alléchante. Mais là attention! Nous n’étions pas au courant des portions proposées et avons choisi classiquement une entrée et un plat chacune… Erreur! En réalité, les assiettes sont tellement copieuses que nous avons vite compris pourquoi les autres convives partageaient systématiquement les plats.  IMG_1427IMG_1426Nous voici à la tête d’une assiette de la mer, mêlant salade de poulpe (infiniment tendre) aux pommes de terre, petit effiloché de baccala, calamar accompagnés de pickles, sardines marinées et autres merveilles. Simultanément arrive l’assiette de charcuterie, énorme et incroyablement qualitative! Lardo di Colonatta, Zibello, jambon de parme, Culatello, Coppa, Fiocco… Un rêve de carnivores gourmets. La sélection des produits est magnifique et c’est à regret que nous renvoyons la moitié de l’assiette, qui aurait probablement nourri une dizaine de personnes.

IMG_1424 IMG_1425Le plat est, sans surprise dans mon cas, un fritto misto et alors là il faut admettre que c’est le meilleur que j’ai jamais mangé même si apparemment ils ont pêché la moitié de la lagune juste pour moi. La profusion de fruits de mer est délirante, il y a tout ce dont on peut rêver. Les petits légumes sont divins, la pâte est très légère et génialement croustillante. Quelques tranches hyper fines d’orange ont été frites et apportent des saveurs sucrées acides inattendues épatantes!
IMG_1428Je ne vous raconte pas le dessert car, vous vous en doutez, il était impossible d’en commander un à ce stade, mais au vu de ceux des voisins, il faudra aller mener l’enquête une prochaine fois, ce qui ne me demandera, franchement, aucun effort. Je retournerai au Bacaromi dès mon prochain voyage vénitien.

N’oubliez pas, avant le dîner, d’aller boire un verre au Sky Bar, au dernier étage de l’hôtel, qui offre une vue inouïe de la ville!
IMG_1434 IMG_1433Quant aux prix, ils sont parfaits, à l’image de la cuisine! 75€ à deux.

Bacaromi, Hilton Molino Stucky, Giudecca 810, 30133
Tel : + 39 04 12 72 33 11

Publicités