Étiquettes

, ,

Voilà une bien jolie invention que ces bouillons japonais naturels, bien plus intéressante que les trouvailles du concours Lépine. Après avoir lu de nombreuses interview de chefs qui avouaient avoir recours aux produits de cette gamme, cela m’avait intrigué mais je n’aurais pas forcément pousser plus loin ma curiosité si je n’étais pas tombée sur tous les produits de la gamme au supermarché. Et là devant le rayon plein de promesses où se multiplie le faciès de Robuchon, qui orne chaque packaging comme une sorte de garantie ultime, j’ai craqué pour les quatre bouillons proposés (volaille, légumes, coquillages et crustacés) et pour un jus de langoustines.
IMG_2811Légèrement dubitative face à la garantie du grand chef, qui propose quelques mètres linéaires plus loin une gamme de produits traiteurs qui ne passeront jamais ni la barrière de mon frigo, ni celle de mon estomac, j’ai cherché sur internet quelques expériences ou informations. Les bloggueurs et bloggeuses n’étaient pas très prolixes, le produit n’étant arrivé dans l’univers du consommateur que très récemment mais quelques personnes l’avaient testé et étaient plutôt convaincue par la grande qualité des produits, qui si elle n’égale pas totalement celle des produits maisons, s’en approche tout de même beaucoup.
La société japonaise, quant à elle, a ouvert des usines en Europe récemment, créant un grand nombre d’emplois en Basse Normandie et en promettant d’autres rapidement, tant son extension a l’air certaine. Cette société a très bonne presse au Japon où elle officie depuis plusieurs dizaines d’années, avec des méthodes très novatrices et en s’inspirant du travail de grands chefs.
Les bouillons et autre jus et soupes miso sont entièrement naturels, sans conservateurs, ni colorants, ni arômes… Leur bouillon de volaille, par exemple, est vraiment à base de volaille (83%).

Tout cela étant plutôt séduisant, je me suis laissée tentée et ait décidé d’expérimenter un risotto à base de leur bouillon de volailles. Premier point positif, l’utilisation assez simple du produit, qui est présenté dans des sachets d’aluminium, comme un grand sachet de thé, à faire infuser 5 minutes dans de l’eau bouillante. Il est proposé d’utiliser un sachet pour 33cl d’eau mais en réalité, ce bouillon est très concentré et riche en saveurs et on peut facilement mettre le double d’eau sans dénaturer le goût. La couleur du bouillon est magnifique et l’odeur qui s’en dégage donne le sentiment que l’on vient de passer trois heures et demi à faire bouillir un poulet avec un bouquet garni.
IMG_2823J’ai lancé mon risotto en additionnant mon bouillon de quelques petits légumes pour donner un peu de matière à tout cela et objectivement le résultat est enchanteur. Le bouillon a un vrai goût naturel, aucun de mes invités ne s’est rendu compte de la différence avec ma recette habituelle. Quelques jours plus tard, j’ai essayé le bouillon de fruits de mer pour un risotto aux moules et ait été particulièrement bluffée par le résultat. Le bouillon maison est souvent très salé et ne peut pas toujours être utilisé surtout si les coques où les palourdes ont gardé des quantités de sables importantes malgré de multiples lavages, et puis on n’a pas toujours deux heures et demie devant soi pour préparer le dîner. J’ai également utilisé un peu de jus de langoustines en petites touches sur le risotto et c’est miraculeux, cela donne vraiment l’impression que l’on a passé une heure à faire réduire les carapaces et les têtes de langoustines et qu’on a masterisé l’art du concentré. Autre tentative très réussie, le bouillon de légumes comme base d’une soupe thaï, agrémenté de citronnelle, gingembre, coriandre fraîche, lait de coco et champignons… Une merveilleuse soupe qui fait des miracles en entrée.

Autre point important, le prix! Si le bouillon semble avoir un prix légèrement élevé par rapport à un Kub Or ou un bouillon Maggi, 3,79€, il est en réalité assez économique, vu sa qualité et le prix des ingrédients d’un bouillon maison. C’est particulièrement sensible sur la question du jus de langoustine, 4,50€, qui rapporté à un kilo de langoustines se justifie largement. Un autre détail important concernant le prix est sa grande variation d’un magasin ou d’un site internet à l’autre. En effet les bouillons varient de 3,79€ (bienmanger.com) à 4,29€ (Madeleine Market) à 5,50€ (terreexotique.fr).

Visiter le site d’Ariaké en cliquant ici

Publicités